Elle et l’Autre

Iles sont FemmesJ’adore sa chaleur. Parfois douce, parfois extrême. J’aime quand cette chaleur vient caresser ma peau. Elle est plus chaude que l’Autre… Et pourtant l’Autre me manque.

J’aime plonger dans ses eaux délicieuses et m’y ébattre. Et pourtant l’Autre me manque.

Elle est tellement sauvage et tellement civilisée à la fois ; elle est tellement riche aussi par rapport à l’Autre. Et malgré tout l’Autre me manque.

Elle est grande, terriblement grande comparée à l’Autre qui est si petite, si désespérément minuscule à côté. Et pourtant l’Autre me manque.

J’aime la liberté sans fin qu’Elle m’apporte, j’aime cette sensation de ne pas me sentir limité, j’aime cette impression que tout est possible avec Elle. L’Autre ne m’apportait rien de cela, hélas. Je m’y sentais prisonnier et je sentais confusément qu’il fallait que je la quitte pour évoluer, pour respirer, pour grandir. Alors je suis parti… Et maintenant L’Autre me manque.

Il faut dire qu’Elle a tout fait pour m’attirer. Elle m’a fait des promesses et m’a montré de magnifiques photos d’Elle. Ceux qui la connaissaient m’en ont fait l’éloge. Elle avait tout pour plaire. L’Autre ? L’Autre pensait peut-être que j’étais acquis. En tout cas l’Autre n’a rien fait pour me retenir. L’Autre avait énormément de défauts. L’Autre aimait consommer à outrance, était lente et manquait de dynamisme. Pour être franc, L’Autre était même sale et ne prenait pas soin d’elle! Et pourtant, c’est incroyable comme L’Autre me manque.

Quand Elle me parle, je ne comprends pas toujours tout. Alors que l’Autre était limpide avec son accent exquis si reconnaissable et son créole succulent à l’oreille.

Est-ce parce que l’Autre est la première que j’ai connu que je ressens ce manque? Ou est-ce parce que j’ai partagé tant de Noëls avec l’Autre que le chagrin m’étreint nostalgiquement en cette période particulière de l’année ? Ou peut-être est-ce parce que j’ai grandit avec ? Je ne sais pas trop. Est-ce parce que nous sommes restés tant d’années ensemble que j’ai voulu voir ailleurs… Probablement.

Les deux sont tellement belles, mais tellement différentes.

L’Autre me manque, ses parfums me manquent, sa cuisine me manque, son déhanché et sa façon de danser me manquent, son humour me manque, sa langue me manque.

Comment cela se passerait-il si je revenais avec L’Autre ? Ça fait tellement longtemps que je l’ai laissée…

Faut-il que je choisisse ? Oui, île le faut.

Ce contenu a été publié dans Australie, Martinique, Poésie, Voyage, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Elle et l’Autre

  1. Jezano dit :

    Émotion …

  2. Jezano dit :

    Ben , le simple fait que tes écrits provoquent une émotion est déja cool.

    Après, vu la teneur de ta prose, c’est difficile d’avoir une émotion positive. On est plutôt dans la mélancolie, voire la tristesse.

    • Ryfe dit :

      Tu as raison. Ce que je voulais dire, c’est que si ça provoque de l’émotion, c’est chouette.
      C’est vrai que je suis d’humeur nostalgique en ce moment. Plein de choses du passé que je regrette…
      Mais t’inquiète, ça va passer :-)

      Je présume qu’habitant Saint-Martin, toi tu ne ressens jamais ça, n’est-ce pas?

  3. Jezano dit :

    Je ne pense pas que ça soit dû à mon lieu de résidence, mais c’est vrai que je ne suis pas sujet à ces humeurs.
    Tjimbé rèd le couz !

  4. Ping : Martinique, vas-tu si mal ? | L'esprit vagabond et torturé de Ryfe

  5. Ping : Toutes les bonnes choses ont une fin | L'esprit vagabond et torturé de Ryfe

  6. Ping : Ralph, en vadrouille du côté de l’Asie | Sources d'Inspiration

  7. madagyal dit :

    bonjour ryfe!
    Je trouve tous tes voyages très intéressants. Car moi aussi j’ai envie de parcourir le monde, le plus tôt possible. J’ai découvert ton site grâce à twitter et grâce à un ex twittos que tu sermonnais beaucoup ^^… mais je n’avais pas encore eu le temps de m’y perdre enfin j’espère que ton aventure continue et se passe bien.
    Voilà foss!

    • Ryfe dit :

      Bonjour Madagyal,

      Mes longs voyages sont hélas finis pour le moment. Mais j’espère bien que ça reviendra.
      Je ne peux te dire qu’une chose, la mais sur le cœur : si tu sens que tu as envie de voyager, n’hésite pas : fais le ! Je pense sincèrement que c’est quelque chose que tu ne regretteras jamais.
      D’ailleurs, voilà ce que je te souhaite pour 2015 ;-)
      Bonne année et bon voyage, Madagyal
      Ryfe

Quelque chose à ajouter ? Laissez donc un commentaire...