Je n’en pouvais plus… Je craquais…

J’ai remis ma démission.

(à suivre…)

Publié le par Ryfe | Laisser un commentaire

Google Reader est mort… Vive les flux RSS !

Ça y est… Google Reader a été condamné à mort par Google :-/

Les geeks, technophiles et autres power web users sont les utilisateurs principaux de ce merveilleux outil et, comme beaucoup d’entre eux, j’ai pleuré la disparition future de ce super agrégateur et pesté contre cette fermeture inopportune. Et je me suis lamenté à cause des heures passées à organiser mes flux de façon efficace pour satisfaire ma consommation centralisée et intelligente d’information. Certains regrettent même la disparition d’un outil anti-censure dans certains pays.

Même Hitler pleure la disparition de Google Reader. J’adore ces parodies :-)

Pour ma part, j’ai repensé au temps passé à faire cet ancien tutoriel pour initier les gens à la puissance des flux RSS et à l’utilisation de Google Reader. C’est certainement mon billet le plus lu après celui sur le chiffrement.

Google Reader est mort… Mais il vient un moment où il faut avancer ! Il y a pléthore d’alternatives. Et c’est positif car ça re-dynamise la concurrence et ça, c’est très bien. En ce qui me concerne, je suis en train de tester Feedly sur les conseils de @Ymyrtil. Et finalement je suis content parce que ça me pousse à découvrir autre chose, à tester d’autres outils, à sortir de mes vieilles habitudes et surtout à donner une chance aux autres acteurs de ce marché. Continuer la lecture

Publié dans Geek life | Marqué avec , , , , , , , | 10 commentaires

Un nouvel an hors du commun

Le plan était simple : profiter des fêtes de fin d’année pour s’échapper de la ville le temps d’un court road trip. Sac de couchage, matelas de plage, provisions faites… départ à 5h du matin de Perth avec deux amis français : Direction Albany.

Le plan était même simplissime : visitez Albany et sa région, se baigner dans les eaux rafraîchissantes de dizaines de plages différentes les unes des autres, aller à Valley of the Giants pour caresser la cimes des arbres, rejoindre un couple d’amis également en road trip, préparer tous ensemble le réveillon et enfin trouver une plage paradisiaque et déserte afin de s’y installer pour y réveillonner. Le plan parfait :-)

Bref, il y a eu beaucoup, beaucoup de bains de mer pendant ce séjour. Et je reconnais que même le Martiniquais que je suis était subjugué par leurs beautés plurielles.

picasaView plugin: Could not load data from picasaweb.

Et puis, nous avons trouvé la plage sur laquelle jeter notre dévolu : Little beach, dans le parc de Two people’s bay :-)

Les choses ne se passent pas toujours comme prévu

Little Beach était encore plus belle que Green pool qui nous avait émerveillés la veille, et avait en plus l’avantage d’être strictement déserte, super propre et sauvage. Pour couronner le tout, la lune était quasiment pleine et allait se refléter sur le sable d’un blanc immaculé et sur la mer calme. C’était parfait ! Et il n’y avait ni mouche ni moustique… Continuer la lecture

Publié dans Australie, Ma petite vie, Voyage | Marqué avec , , | 4 commentaires

Une bonne résolution? Connaître la définition de « résolution »

C’est bientôt le nouvel an et comme chaque année, nous allons avoir droit à cette mauvaise blague pseudo-geek :-/

« Ouais, moi, pour la nouvelle année, ma nouvelle résolution, c’est 1024*768 ! Ha ha! lol »

EDIT : Ça n’a pas loupé… voilà ce que je viens de voir :

Les génies sur Tweeter ;-)

Heu... What? Why?

Laissons de côté le fait que ce n’est plus drôle depuis 1997 environ et intéressons-nous au vrai souci de cette phrase : 1024*768 (ou 1280*800, 1400*900, 1680*1050, on s’en fout), ce n’est PAS la résolution de l’écran ! C’est sa définition ! Continuer la lecture

Publié dans Coup de gueule, Geek life | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Martinique, vas-tu si mal ?

MadininaJe vis en Australie depuis un peu plus d’un an. Comme la quasi totalité des membres de la diaspora, je m’informe sur les Antilles en général et sur la Martinique en particulier. Je tiens à garder le contact avec le pays. Je souhaite savoir comment il se porte, connaître son humeur, ses événements joyeux ou pas, ses crises et ses succès, etc.

Sur Twitter, je suis le compte @DomActu à l’instar de près de 3000 compatriotes.

 Et là, je me pose la question suivante : est-ce que ça se passe si mal que ça aux Antilles ? Ou bien est-ce ce compte Twitter qui entretien son audience à coup de sensationnalisme pseudo journalistique ? Parce que tous les matins en me réveillant, j’ai un coup de blues en lisant les news avec cette impression amère que tout va mal au pays. Continuer la lecture

Publié dans Coup de gueule, Martinique, Twitter | Marqué avec , | 17 commentaires

Elle et l’Autre

Iles sont FemmesJ’adore sa chaleur. Parfois douce, parfois extrême. J’aime quand cette chaleur vient caresser ma peau. Elle est plus chaude que l’Autre… Et pourtant l’Autre me manque.

J’aime plonger dans ses eaux délicieuses et m’y ébattre. Et pourtant l’Autre me manque.

Elle est tellement sauvage et tellement civilisée à la fois ; elle est tellement riche aussi par rapport à l’Autre. Et malgré tout l’Autre me manque.

Elle est grande, terriblement grande comparée à l’Autre qui est si petite, si désespérément minuscule à côté. Et pourtant l’Autre me manque.

J’aime la liberté sans fin qu’Elle m’apporte, j’aime cette sensation de ne pas me sentir limité, j’aime cette impression que tout est possible avec Elle. L’Autre ne m’apportait rien de cela, hélas. Je m’y sentais prisonnier et je sentais confusément qu’il fallait que je la quitte pour évoluer, pour respirer, pour grandir. Alors je suis parti… Et maintenant L’Autre me manque. Continuer la lecture

Publié dans Australie, Martinique, Poésie, Voyage | Marqué avec , | 11 commentaires

T’es Noir ? Donc tu évolues dans le sport!

Suis-je parano ? Suis-je trop sensible ? Peut-être bien. En tout cas, je reconnais que je suis encore circonspect et passablement énervé par ce qui vient de m’arriver. Mais quelles sont donc les raisons de ma colère ?

À la bibliothèque de mon hostel, j’ai fait la connaissance de cette mamie française qui voyage avec toute sa famille. On se met à échanger gaiment et à parler de la pluie et du beau temps. J’ai finis par lui dire que j’étais content parce que j’avais trouvé un travail à Perth et que j’aimais bien ce que je faisais. Avec une unique phrase, elle est parvenue à me mettre de mauvaise humeur :

-Je suis ravi. J’ai trouvé un travail que j’aime beaucoup. Et en plus, c’est dans ma branche. Je m’y épanouis.

-Oh ! Vous travaillez dans le sport, je parie !

-…

-C’est ça, n’est-ce pas ?

-Non. Pas du tout! Je suis senior software tester et Business Analyst sur un gros projet informatique.

-Ha bon ? He bien… c’est… c’est bien dis donc ! (Avec une voix pleine de surprise, voire d’incrédulité)

– …

Je suis resté coi. Tellement estomaqué par ce que pouvait bien sous-entendre l’assurance consternante avec laquelle elle était prête à parier que je ne pouvais évoluer que dans le milieu du sport que je me suis tu. Incrédule devant les relents rances de clichés que cette phrase –pleine de bonne foi– dégageait, je ne lui ai pas demandé ce qui pouvait bien lui suggérer cela. J’ai continué la conversation avec un sourire factice sur le visage et une amertume bien réelle dans la poitrine.

Vous avez remarqué ? C’est toujours après qu’on se dit qu’on aurait dû dire ça ou mieux encore ça ou carrément ça.

C’est de ma faute. J’aurais dû avoir plus de répondant face à cette gentille française.

Allez Ryfe. Tout va bien. Tu es parano. C’est tout simplement parce qu’elle a vu ton corps extrêmement bien bâti et superbement sculpté qu’elle ne pouvait penser autrement.

…Si seulement c’était vrai.

Publié dans Coup de gueule, Ma petite vie | Marqué avec , , | 6 commentaires

Merci, vieille inconnue

Vendredi soir. Journée de boulot éreintante. Marre de tout.

Je rentre à mon petit hôtel, un peu dépité et je me dis du coup que pour rompre solitude et lassitude, je devrais aller écumer les clubs et les boites de NorthBridge et voir, si, pour une fois, je pourrais trouver agréable compagnie…

Seulement voilà, sur le chemin, j’aide une vieille artiste un peu hippie qui n’arrivait pas à ouvrir la porte de l’hôtel. On commence à plaisanter et à discuter très agréablement et elle clame à quiconque passent à nos côtés qu’elle est en train de me draguer ; Ce à quoi je réponds qu’elle s’en sort très bien :-)

Elle me parle de cette exposition formidable qui justifiait à elle seule que son compagnon, artiste également, et elle traversent le pays. Il est aussi vieux et aussi sympa qu’elle, polyglotte autodidacte et est un merveilleux bout-en-train.

Après une demi-heure de conversation, Fahy m’a proposé de la façon la plus sincère et désintéressée du monde de m’héberger, même dans dix ans, si je le souhaitais, dans sa maison de Matcham (village de 500 habitants).

Bref, alors que j’espérais trouver une plantureuse demoiselle à l’esprit ouvert et aux mœurs légères pour égayer mon vendredi soir et me changer les idées, c’est une vieille femme de 82 ans qui a illuminé ma soirée. Je n’ai pas l’intention d’aller dans son village, sur la côte Est, mais son offre généreuse m’a réellement fait chaud au cœur. Et je sais que ce WE, je vais aller au musée de Perth voir cette exposition magnifiquement scénographiée.

Publié dans Australie, Ma petite vie | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Perth, mon amour, je m’en vais.

La chance et le temps tournent, mon temps à Perth s’achève
Mon sac de souvenirs est plein de bon moments,
De joie, de doutes, de rires ; et ces forts sentiments,
M’accompagnent le jour et emplissent mes rêves.

Les saisons ont passé ; Idem pour mon envie
de rester dans la ville de l’argent et des mines.
Il est temps que je file, le chemin se dessine
Vers cet horizon clair où se dirige ma vie.

Je m’en vais donc partir, avec les bras chargés
de doutes, de souvenirs, et de courage aussi
Pour embrasser la chance que je n’ai plus ici.

Et je n’ai qu’une hâte, c’est mon cœur libérer
de cette ancre lourde qu’est pour moi cette fille,
pour marcher légèrement vers ce futur qui brille.

Ryfe

Publié dans Ma petite vie | Marqué avec , , , , , | 3 commentaires

Travail et suicide cérébral

Il n’est pas de sot métier, dit-on. Vraiment ? Je vis à Perth depuis quelques mois et, en bon backpacker, je me suis à chercher du travail pour me remplumer un peu et poursuivre mon voyage. Il y avait bien des possibilités de faire du fruit-picking dans les fermes Australiennes, mais disons que je suis trop vieux pour ramasser des tomates et des oignons ;-)

J’ai trouvé un petit boulot sympa à Telstra ; une mission de trois mois dans le centre de Perth. Idéal, pas trop fatigant, bien situé, susceptible d’être mis dans mon CV. Un peu chiant parfois, mais bon, je ne suis pas venu ici pour trouver un travail de haut standing.

La mission a pris fin. Et là, ce fut le drame !

Une agence d’intérim m’a trouvé ce job administratif sans m’expliquer clairement ce que je devrais faire. C’était louche ; mais j’étais au chomdu. J’ai accepté.

Je vais la faire bref : le premier jour, j’ai fait des photocopies. Puis j’ai fait de la saisie de données. Et puis… et puis c’est tout !!! Concrètement : je dois saisir bêtement des données dans une base de données Access. Les deux premiers jours, j’ai eu des hauts-le cœur de dégout de moi-même. Aujourd’hui, c’était mon troisième jour d’abrutissement industrialisé. Continuer la lecture

Publié dans Australie, Coup de gueule, Ma petite vie, Travail | Marqué avec , , , | 3 commentaires